Par: Julia Aynsley, ergothérapeute

Ah l’hiver! Les journées sont plus courtes et plus sombres, nous sommes plus fatigués, nous avons à gérer la logistique de rentrer et sortir les enfants des voitures avec leurs habits de neige, sans oublier de pelleter la neige! Et au moment même où nous commençons à s’adapter aux bottes et aux pantalons de neige, les vacances arrivent, ce qui nous déséquilibre parfois, malgré tous nos efforts.

Vous trouverez ci-dessous 5 conseils pour passer des vacances paisibles en famille.

1. Faire moins

Nous avons tendance à organiser tellement d’activités et fêtes en quelques petites semaines, ce qui nous laisse encore plus épuisés à l’approche du nouvel an. Est-il possible de dire non à un événement qui ne vous intéresse pas tant? Alterner «journées d’activité» et «ne rien faire» est une autre excellente stratégie. Permettre à nos enfants de jouer sans structure (même s’ennuyer!) est essentiel pour restaurer et stimuler la créativité.

2. Simplifier, simplifier, simplifier

Au lieu de tonnes de cadeaux qui peuvent être accablants pour nous tous, considérons une expérience pour votre famille – billets pour un spectacle, un musée, des billets de cinéma, une date spéciale à la librairie ou au café de votre choix. Moins est plus, dans tout ce que nous faisons.

3. Se connecter au lieu de corriger

Avec les différents horaires, les fêtes et le temps passé à l’intérieur, nous remarquons souvent des problèmes de comportement chez nos petits enfants, qui sont sortis de leur routine. Faisons attention à tous les «non» et «ne faites pas ça», «ce n’est pas gentil» que nous leur disons. Nos enfants essaient de communiquer avec nous. Ils sont probablement fatigués, affamés ou ont besoin de connexion. Si un enfant se fait du mal à elle-même, à un autre ou à l’environnement, nous mettons immédiatement fin au comportement: «Je ne te laisserai pas frapper ton frère». Et puis on connecte avec elle. Nous nous asseyons avec l’enfant, nous lui disons que nous remarquons ce qu’elle ressent. Nous trouvons la blessure sous-jacente, en n’essayant pas de la réparer, mais en lui permettant d’être là. Nos enfants nous supplient de connecter avec eux. Nous recommandons souvent des moments spéciaux quotidiens pendant lesquels un parent joue avec l’enfant pendant 15 à 20 minutes sans distraction et lui permet de diriger le jeu. Souvent, cette connexion aide l’enfant à écouter les instructions plus tard.

4. Limiter le temps d’écran

Nous savons que c’est difficile, que cela crée une dépendance, mais pour un développement sain du cerveau, il est essentiel de limiter et de modeler l’utilisation appropriée du temps passé devant un écran. Comment vous sentez-vous après avoir passé des heures sur votre téléphone? Nous l’avons tous fait et, personnellement, je me sens plutôt minable après. L’établissement de règles et de limites dans la maison est une bonne première étape, et je compte également l’implémenter au cours de la prochaine saison des fêtes. Des exemples incluent aucune heure d’écran après le dîner, avant 15 heures, pendant les jours de semaine et permettre une seule émission la fin de semaine. Implémentez cet horaire pendant quelques semaines et observez vos enfants, ainsi que leur réactions et leur comportement. Optez pour des films et des émissions plus lents, assurez-vous de limiter le temps d’écran avant le coucher, car cela peut interférer avec le sommeil, et consultez «Common Sense Media» en ligne pour connaître réellement le classement et la sécurité d’une émission en fonction de l’âge de votre enfant.

5. Aller dehors!

Le temps passé en plein air est l’antidote parfait au temps passé devant un écran, aux nombreuses activités et aux événements prévus. Air frais, arbres, mouvement. Essayez une promenade dirigée par l’enfant dans laquelle votre petit décide de la direction de la marche. Le traîneau, une balade dans la forêt, ou une promenade sans but. Juste être avec ceux qu’on aime.

Nous vous souhaitons à tous une bonne et heureuse saison des fêtes!

Veuillez noter: les points de vue et conseils exprimés dans des articles, vidéos et autres articles publiés ici ne reflètent pas nécessairement les points de vue du Centre de Santé Meraki ou de son équipe, mais bien de ceux de l'auteur. Le Centre de Santé Meraki n’approuve ni implique l’accord avec les points de vue ou les conseils qu’ils contiennent, mais les présente pour l'analyse et l'information indépendante de ses lecteurs.